• Le fil du jour #25-2012

    epingletout1                                                              (Concept : The simple woman's daybook)

     

     

     

    Voici venu le temps de faire un "arrêt sur image" sur mes sentiments, mes humeurs et mes activités,

    ... alors aujourd'hui :

     

     

    Dehors, par la fenêtre ~ dans un ciel nuageux, le soleil se fait timide mais la chaleur est au rendez-vous.

     

    Je pense ~ qu'il faut savoir prendre du recul mais aussi combien il est difficile d'appliquer ce "lâcher-prise".

     

    Je brode ~ d'anciens ouvrages afin de diminuer mon stock d'en-cours...

     

    Je lis ~ rien de nouveau... je relis juste quelques romans que j'ai bien aimés.

     

    J’entends ~ de la musique : 

     

    Je réfléchis à ~ "On s'habitue à tout, même à ce que l'on n'acceptera jamais. - Claude Charron"

     

    Une chose que j’aime ~ profiter de la fraîcheur du matin.

     

    La photo que je partage avec vous ~ 2011 - Coquelicot

    Gentil coquelicot... chaque fois que je vois un coquelicot, je pense à ma soeur aînée qui en avait fait sa fleur fétiche. 

    Et c'est la deuxième floraison qu'Ethel ne regardera pas avec moi.

    25-2012 coquelicot1a

    « Le fil du jour #24-2012Le fil du jour #26-2012 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Juin 2012 à 08:59
    Plume A l'Encre Crié

    Bonjour Alféea

    Je suis surprise, je n'ai reçu de notification de publication de ta lettre du lundi...

    Après la dentelle, j'ai repris également la broderie : j'ai commencé hier une licorne en blackwork....

    Tes fleurs de coquelicot sont superbes, mais je comprends aussi que tu as perdu une personne chère il y a environ 2 ans... tu m'en vois sincèrement désolée, j'ai vécu la même peine à la même période : le temps estompe un peu la douleur, mais rien ne remplace jamais les êtres que nous pouvons perdre...

    Avec toutes mes amitiés

    A bientôt

    Plume

     

    2
    Samedi 23 Juin 2012 à 23:16
    Alféea

    Merci pour ce petit message et les compliments, comme toujours j'apprécie.

    J'ai en effet perdu ma soeur aînée et ma mère en 2010... leurs absences restent difficiles à supporter. Et malheureusement personne n'est à l'abris de ce genre d'épreuve.

    Ainsi je compatis à ton deuil car je sais combien il est douloureux de continuer. Même si avec le temps nous apprenons à vivre avec cette tristesse tapie au fond de notre coeur.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :